Comment choisir sa lingerie grande taille en fonction des tenues printanières

culotte entourée de fleurs

Il est important de savoir associer son dessous et sa tenue printanière pour éviter les démarcations et assurer un bon maintien. Cet article aborde les différents types de sous-vêtements. Il y a aussi des conseils pratiques pour bien choisir sa lingerie.

Les culottes

La culotte est un modèle classique. Elle couvre une grande partie des fesses et s’arrête à la taille. Ce sous-vêtement est fabriqué à partir de tissu doux. Il existe des modèles en coton, en dentelle, en soie ou en synthétique.

A lire également : En quoi le béret basque est un excellent accessoire de mode pour femme ?

En outre, la culotte offre un bon niveau de confort. Elle convient aussi à toutes les morphologies. Le modèle taille haute est plus couvrant et affine légèrement la silhouette. Il se porte sous les tenues vintage et est moins adapté pour les jupes, shorts et pantalons taille basse.

Le tanga

Le tanga est un mix entre culotte et string. Il couvre à moitié les fesses et est plus large que les strings sur les côtés. Ce type de sous-vêtement est confortable et discret.

A lire également : Explorer des façons créatives de personnaliser vos vêtements

Le tanga convient à toutes les morphologies, même celles en 8, en X ou en O. Il est disponible dans une variété de designs sur des sites comme Ullapopken, qui permettent de trouver la bonne lingerie pour femme ronde. Grâce à sa coupe, le tanga met en valeur les formes tout en restant confortable. L’avantage de cette lingerie est qu’elle se porte sur toutes les tenues.

Les strings

Le string est moins couvrant et dévoile une grande partie des fesses. Il présente parfois des bandes étroites et un triangle à l’arrière. Ce sous-vêtement se décline en plusieurs matières. Il existe des modèles en dentelle, en satin, en coton ou en microfibre… Grâce à sa coupe, il est discret et se voit à peine sous les vêtements.

Cependant, le string est moins confortable que la culotte. Ce type de lingerie se porte sous les vêtements printaniers moulants. Il est adapté pour les tenues légères et un peu transparentes.

Les shorties

Le shorty est un sous-vêtement qui ressemble à un mini-short. Couvrant l’intégralité des fesses et une partie des cuisses, il reste confortable et offre un bon maintien. Ce type de lingerie est idéal pour les fesses plates. Il apporte du volume et marque les hanches.

Cependant, le shorty peut laisser des marques sous la tenue. C’est donc un type de sous-vêtement à éviter sous les robes légères ou les vêtements moulants, pour ne pas laisser de marques.

Par ailleurs, le boxer est une variante du shorty. Il est plus couvrant et enveloppe davantage les cuisses. Ce type de lingerie convainc en matière de confort, mais ne se porte pas sous les mini-jupes ni les mini-shorts.

Les lingeries gainantes

femme en sous vêtements

Les sous-vêtements gainants sont aussi populaires. Ils sculptent et affinent la silhouette. Ce type de lingerie est fabriqué pour camoufler les imperfections et existe sous plusieurs modèles. Ils sont généralement conçus à partir d’un tissu élastique. La majorité des lingeries gainantes est en lycra ou en spandex. Ce modèle peut laisser des marques, et ne se porte pas forcément sous les vêtements fins.

Par ailleurs, le body gainant combine sous-vêtement et soutien-gorge. Il rehausse le buste et affine la silhouette. Ce type de lingerie est moins confortable que les autres modèles. Ainsi, il ne se porte pas forcément pendant une longue période.

ARTICLES LIÉS